Le CBD est jusqu'à aujourd'hui légal si le seuil de THC présent dans votre produit ne dépasse pas la norme française établie (à savoir 0,2% de THC). Mais pourquoi ? Et quelle différence ?

Le CBD et le THC, deux cannabinoïdes complètement différents

Ces deux molécules présentent naturellement dans le cannabis n’ont pas le même « effet » sur le métabolisme, loin de là.

Les cannabinoïdes (groupe de substances chimiques présent dans le cannabis) agissent sur notre organisme via le biais du système endocannabinoïde naturellement présent dans notre corps.


Ces récepteurs sont présents dans la totalité de notre corps (système digestif, système nerveux ou encore système immunitaire), comme si nous étions faits pour consommer ces produits !

On retrouvera une autre similitude entre ces deux molécules qui sera leur composition chimique. Néanmoins, cela sera leur dernier point commun. En effet le THC et le CBD ne se lieront pas aux mêmes récepteurs et n’auront donc pas du tout les mêmes effets après consommation.

 

Le THC, substance dite « psychoactive »

C’est la substance active qui est à l’origine de l’effet psychotrope du cannabis. Le THC se fixe « entièrement » sur les récepteurs présents au niveau du cerveau. Cette molécule modifie l’état de conscience du consommateur. En effet, c’est le THC qui vient causer un état « stone » ou encore qui fait « planer ».

Le problème avec le THC est qu’il génère une dépendance et a un impact négatif sur l’organisme. Il peut également provoquer des
crises d’angoisse et d’anxiété (qui peuvent devenir chroniques). Ces caractéristiques font que le THC est prohibé dans de nombreux de pays (bien que la légalisation se soit installée au Canada et dans certains états des Etats-Unis).

En France, les variétés de chanvre dont la concentration en THC est supérieure à 0,2% sont totalement interdites à la culture, la vente et la consommation.

Le CBD, substance légalement autorisée

Le CBD quant à lui, influe également sur le fonctionnement de l’organisme de manière « positive ». En effet, le CBD se fixe en particulier sur les récepteurs endocannabinoïdes du corps, ceux impliqués dans la gestion du stress et de l’immunité. C’est donc une forme de « cannabis » qui vous permet de gérer votre stress, vos émotions, de vous détendre… (mais qui ne vous fait pas « planer », on vous le rappelle !)

Il y a actuellement de nombreuses recherches dans le plan médical pour comprendre les effets positifs du CBD. Certaines études ont su mettre en évidence des points important avec ce cannabinoïde : anti-douleur, anti-inflammatoire, … L’utilisation du CBD pour calmer certaines pathologies peut être envisagé (maladies auto-immunes, parkinson, sclérose en plaque, maladie de Lyme, fibromyalgie, …) toujours avec l’avis d’un professionnel médical.

Les consommateurs de CBD (que ce soit sous forme d’huile, fleur de CBD, gélule, tisane, …) apprécient cette molécule pour ses effets relaxants, aussi bien sur l’esprit que sur des muscles endoloris, après un effort sportif par exemple (ou une longue journée de travail).

Enfin, un des grands bénéfices que le CBD apporte est qu’il est dépourvu d’effet secondaire (à contrario du THC) et qu’il n’engendre PAS de dépendance.

Nous pouvons donc dire que le CBD est une molécule naturelle qui n’est là que pour nous faire du bien !